Sélectionner une page
Claude DUTEIL

Claude DUTEIL

Forgeron Ferronnier d’art

Forgeron depuis 1995, diplômé CAP ferronnier d’art

Artisan / ferronnier d’art forgeron de l’entreprise La FORGE HAUTE

Expérience professionnelle auprès de :

  • Jean-Claude Prunaretty aux « Forges des vertes rives »
  • Nabuya Yamagushi en Israël  (sculpteur, designer et forgeron ).
  • L’atelier de URI HOFI  en Israël, kiboutz Ein Shemer
  • L’entreprise Proferro
  • L’entreprise d’Hubert Jourdain à Foissac

 Formateur :

  • à l’école Internationale de la Ferronnerie française à Muizon (51)
  • au centre de Arts du feu à Nabeul -Tunisie
  • chez les Compagnons à Nîmes

Membre des associations « La Forge des Hautes Alpes » ; « Association Forge Provençale ».

Amnon ERLICHMAN

Amnon ERLICHMAN

Forgeron Ferronnier d’art depuis 1991

Artisan  ferronnier d’art / forgeron de l’entreprise AUTRE FORGE

autreforge@gmail.com

Formateur

– A l’école de Forge URI HOFI, Kibbutz Ein Shemer – Israel

– A l’école de forge « OZARK » de Tom CLARK dans le Missouri USA ( niveau débutant et niveau avancé)

Partenaire de l’équipe Designer de la Forge Ein Shemer.

Membre des associations « La Forge des Hautes Alpes » ; « Association Forge Provençale ».

Mark Constable

Mark Constable

Mark Constable est Anglais, et réside dans le nord-est de l’Angleterre à Beverley.

Mark a commencé à faire du Mokumé au début des années 80. Il y avait très peu d’information sur le sujet, ses nombreuses expérimentations et erreurs lui ont permis d’acquérir une bonne connaissance du Mokumé.

Après plus de 30 ans de pratique de la technique du Mokumé, il est toujours aussi passionné et c’est avec beaucoup de plaisir qu’il partage son savoir-faire.

Au cours du stage il donne de nombreux détails notamment les erreurs à éviter afin de faciliter le travail, et développe certains raccourcis dans le procédé de fabrication du Mokumé pour qu’au final cela prenne moins de temps et réduise les coûts de production.

Il partage aussi les informations réunies au fil du temps concernant l’équipement minimum nécessaire.  Mark a réalisé de nombreux bijoux en Mokumé.

Pierre Gaucher

Pierre Gaucher

Intéressé par tous les aspects et toutes les potentialités de la pratique des métaux , il passe un diplôme artisanal (le brevet de compagnon ferronnier d’art), le diplôme municipal de ferronnerie d’art et le diplôme national des beaux-arts en sculpture.
Il se perfectionne à l’étranger, en Angleterre ( stage à l’école des beaux-arts de Cheltenham), en Italie ( chez les sculpteurs Bruno Vallazza et Toni Benetton),
en Allemagne ( chez les ferronniers d’art Matthias Peters et Manfred Bredohl) et aux Etats Unis chez Albert Paley.
Il crée son atelier en 1986 et se consacre depuis exclusivement à son art, alternant la réalisation d’interventions décoratives sur des grilles monumentales au titre du 1% ( les grilles du CARAN à Paris) , de sculptures pour des collectivités ( « La culture de l’oubli » pour le CEAAC à Truchtersheim) et de commandes pour les particuliers allant de la sculpture au mobilier.
En parallèle, il expose régulièrement en galerie, principalement en France et depuis le début du troisième millénaire, après un passage à vide, il se recentre sur son travail de sculpteur.
Remarqué en 1996 par le ministère de la culture pour ses créations dans le domaine de la ferronnerie contemporaine, il est nommé Maître d’Art. A ce titre, il participe à de nombreuses expositions et manifestations , tant en France qu’à l’étranger (Paris, Evian, Amboise, Taiwan, Egypte, Chine, New-York…) et forme deux élèves : Benjamin Schlunk et Nico Chardel.
Il est sollicité à deux reprises pour accompagner le développement de son métier à l’international, d’une part en créant le programme pédagogique de l’atelier de ferronnerie d’art au nouveau Centre des Arts du Feu de Nabeul en Tunisie, et d’autre part en créant un programme de formation continue et en encadrant un stage de formation en direction des artisans ferronniers d’art du Royaume du Maroc.